Spiruline et Immunité

Anne Daudin, Naturopathe

En hiver, le froid, la durée d’ensoleillement plus courte, le stress, peuvent affaiblir le système immunitaire, et le rendre plus vulnérable face aux agents pathogènes : bactéries, virus, champignons, parasites.

Pour booster son immunité naturelle, le corps a besoin de recevoir quotidiennement par l’alimentation des apports en micronutriments de qualité, variés et assimilables. Notamment des minéraux et oligoéléments tels que le fer, le sélénium, le zinc, mais également des vitamines telles que les vitamines A, C, D et E, qui jouent un rôle prépondérant pour soutenir les défenses immunitaires de l’organisme.

La spiruline est une alliée de choix grâce à sa composition unique en micronutriments pour lutter contre les carences en acides aminés, vitamines et minéraux. Elle est d’ailleurs classée dans la catégorie des « Superfood ». La spiruline est utilisée comme source principale de protéines dans certains pays où sévit la famine, afin de combler les carences nutritionnelles des populations locales.

La spiruline apporte naturellement du fer, du sélénium et du zinc, ainsi que du bêta-carotène précurseur de la vitamine A, de la vitamine E et toutes les vitamines du groupe B. Elle contient également 50 à 70 % de protéines de qualité, variées et digestes, ce qui lui vaut d’être considérée par l’OMS comme la meilleure source alimentaire de protéines assimilables. Ses protéines contiennent tous les acides aminés, dont les 8 acides aminés essentiels, que le corps ne sait pas fabriquer et qui doivent être apportés par l’alimentation. Parmi ces acides aminés, certains jouent un rôle important pour le système immunitaire, en particulier la lysine, l’acide aspartique, l’acide glutamique

La spiruline a une autre particularité rare : elle contient de la phycocyanine, un pigment bleu-vert antioxydant qui lui donne sa couleur et que l’on retrouve presque uniquement dans celle-ci.

La phycocyanine est un des plus puissants antioxydants connus, s’ajoutant aux autres antioxydants naturellement présents dans la microalgue.  Une étude scientifique a démontré que le pouvoir antioxydant de la spiruline est près de 3 fois supérieur à celui de la vitamine C [1].

La phycocyanine a la capacité de favoriser la production de globules rouges, globules blancs et plaquettes, soutenant les défenses immunitaires de l’organisme. Des recherches In Vitro ont mis en évidence les propriétés immunostimulantes de la spiruline et sa capacité à combattre les infections [2]. Elle pourrait notamment agir grâce à sa phycocyanine et ses polysaccharides. Ces derniers lui confèreraient des propriétés antivirales [3].

La microalgue aurait également des propriétés antibactériennes, qui lui permettraient d’agir contre certaines bactéries, comme le Candida Albicans [4].

La spiruline convient à tous : enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, végétariens, végétaliens et peut être intégrée dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. 

Mon conseil Naturo : Pour renforcer les défenses immunitaires et énergétiser le corps, choisir de préférence une spiruline bio. La prendre sous forme de cure de 3 semaines à raison de 1 à 5 g par jour (poudre ou comprimés), en augmentant progressivement les doses. Pour les enfants, réduire les quantités de moitié. Prendre la microalgue au cours du repas avec un verre d’eau et l’associer avec des céréales pour une meilleure assimilation de ses protéines. À noter que le magnésium joue un rôle important dans le fonctionnement du système immunitaire. Une association spiruline + magnésium peut s’avérer des plus pertinentes.

Anne Daudin, Naturopathe

[1] Al-Shahrani M. & al. : Measurement of Antioxidant Activity in Selected Food Products and Nutraceuticals. J Nutr Food Sci. 2013.
[2] Mao TK. & al. : Effect of spirulina on the secretion of cytokines from peripheral blood mononuclear cells. J Med Food. 2000 Fall;3(3):135-40.
[3] Reichert M. & al. : Antiviral activity of exopolysaccharides from Arthrospira Arthrospira platensis against koi herpesvirus. 2017 Oct;40(10):1441-1450.
[4] Soltani M. & al. : Evalutation of protective efficacy of Spirulina platensis in Balb/C mice with Candidiasis. J Mycol Med. 2012 Dec;22(4):329-34.