Le magnésium un allié précieux pour l’hiver !

Aurélie Vangeon, Naturopathe

Le Magnésium est un oligo-élément essentiel car il intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques au sein de notre organisme (transmission nerveuse, relaxation musculaire, synthèse protéique, stimulation de la formation des anticorps…). 

Environ la moitié de la population aux Etats-Unis ne consommerait pas assez de magnésium avec des signes de carences variables selon les individus : céphalées, asthénie, crampes, baisse de l’immunité, tressautement de la paupière….  

En cette période hivernale, nous sommes nombreux à observer une baisse de notre forme générale qui se manifeste par de la fatigue, une immunité plus faible (nez qui coule, bronches encombrées, maux de gorge…) et un moral qui n’est pas toujours au beau fixe.

Le magnésium de part ses multiples rôles peut contribuer à nous faire traverser avec sérénité cette période plus difficile en diminuant le sentiment de « dépression saisonnière », en renforçant l’action du système immunitaire et en améliorant le niveau d’énergie.

Chez 126 patients atteints de dépression (légère à modérée), une supplémentation en magnésium pendant 6 semaines a permis (grâce à son intervention auprès des messages chimiques) d’améliorer l’humeur et les symptômes de dépression en seulement deux semaines [1].

En plus du magnésium, la spiruline peut être un excellent complément pour l’immunité. Riche en oligoéléments, vitamines, protéines et en phycocyanine (pouvoir antioxydant 3 fois élevé que celui de la vitamine C), ses propriétés antivirales et antibactériennes sont avérées.

Pour plus d’informations, rendez vous sur notre article sur la Spiruline et l’immunité.

Une étude a permis de mettre en lumière que les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique avaient un taux de magnésium sanguin moins élevé que les personnes en bonne santé. Un essai clinique a été mené et 12 des 15 patients qui ont été complémentés en magnésium ont reconnu avoir plus d’énergie, moins de douleurs et un meilleur moral [2].

Le magnésium joue également un rôle clé dans le bon fonctionnement du système immunitaire. Il a été observé qu’un déficit en magnésium avait plusieurs conséquences sur son fonctionnement. Une carence peut provoquer une inflammation chronique due à la production de cytokines pro-inflammatoires. On observe également un dysfonctionnement de l’apoptose, mécanisme d’autodestruction cellulaire, qui permet  d’éliminer de l’organisme les cellules devenues inutiles, dangereuses ou  vieillissantes. Enfin, un manque de magnésium accélérerait le dysfonctionnement du thymus, organe clé du système immunitaire qui participe à la maturation des lymphocytes T, ainsi que de la rate, lieu d’activation des lymphocytes T [3].

Enfin, au-delà d’être un allié pour l’hiver, des études encourageantes sont en cours pour mettre en lumière le lien entre l’importance du magnésium et la prévention de maladies neurologiques telles que les douleurs chroniques, l’épilepsie, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson [4] ainsi que dans la lutte contre la dépendance [5] (drogues, caféine, alcool, nicotine…). 

Mon Conseil Naturo : Consommer des aliments riches en magnésium (algues, avocat, céréales à grains entiers, banane, fève de soja, figue, fruits de mer, légumes verts foncés, noix, poisson, pomme, produits laitiers et viandes), allonger son temps de sommeil et faire une activité sportive si possible à l’extérieur pour synthétiser la vitamine D. En complémentation pour cet hiver, je vous recommande d’associer le magnésium et la spiruline, afin d’avoir une synergie encore plus efficace. 

Aurélie Vangeon, Naturopathe

NB : Les informations contenues dans cet article vous sont données à titre indicatif. Elles s’appuient sur des travaux scientifiques, des études cliniques ou des usages traditionnels reconnus. Ces informations ne peuvent en aucun cas remplacer l’avis d’un professionnel de santé ou conduire à la suppression ou à la substitution d’un traitement médical. Il ne saurait engager la responsabilité de Natésis® ou de l’auteur de l’article s’il en était fait une interprétation relevant du domaine médical (diagnostic ou traitement).


[1] Rajizadeh A. & al, Effect of magnesium supplementation on depression status in depressed patients with magnesium deficiency: A randomized, double-blind, placebo-controlled trial, Nutrition. 2017 Mar;35:56-60. Epub 2016 Nov 9. [2] Cox IM, Campbell MJ, Dowson D. Red blood cell magnesium and chronic fatigue syndrome. Lancet. 1991 Mar 30. [3] Tam, M., Gómez, S., González-Gross, M. et al. Possible roles of magnesium on the immune system. Eur J Clin Nutr 57, 1193–1197 (2003). [4] Kirkland AE, Sarlo GL , Holton KF .The Role of Magnesium in Neurological Disorders. Nutrients. 2018 Jun 6;10(6). pii: E730. [5] Nechifor M .Magnesium in addiction – a general view. Magnes Res. 2018 Aug 1;31(3):90-98.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :