Comment bien se supplémenter grâce aux compléments alimentaires ?

bien prendre des compléments alimentaires

Aurélie Vangeon, Naturopathe

Vitamine D pour l’hiver, Magnésium en période de stress, Mélatonine pour retrouver le sommeil, Spiruline pour renforcer le système immunitaire…

La consommation de compléments alimentaires est de plus en plus courante et s’ils sont bien utilisés, ils peuvent être une bonne alternative pour donner un coup de pouce à l’organisme. Même s’ils sont en vente libre, l’utilisation d’un complément alimentaire n’est pas anodine et certaines règles doivent être respectées.

Voici mes 5 règles d’or à respecter lorsque l’on prend des compléments alimentaires :

#1 – Respecter les posologies

Il est primordial de respecter les dosages, les temps de prise et les contre-indications. Par exemple, les huiles essentielles consommées à haute dose peuvent être hépato-toxiques (toxiques pour le foie). On peut penser que du fait de leur origine naturelle il n’y a pas de risque de surdoses mais les huiles essentielles sont très concentrées et puissantes. Il en est de même pour les autres formes de compléments alimentaires.

#2 – Bien lire les étiquettes

Comme on le ferait pour l’alimentation, il est important de lire les étiquettes et les informations fournies sur le complément alimentaire.

Par exemple :

  • Le lieu de culture des matières premières (pesticides en cas de culture non biologique)
  • La provenance
  • La méthode d’extraction (solvants utilisés, etc…)
  • La forme galénique (gélule, ampoule, poudre, pastilles…)
  • Les additifs….

Il peut également être intéressant de s’intéresser au laboratoire qui vend les compléments alimentaires (valeurs, taille de l’entreprise…).

Vous trouverez des informations essentielles sur la qualité des compléments alimentaires et le sérieux du fabricant.

#3 – Faire des pauses régulières

Chaque cas est différent, mais il est recommandé de ne pas prendre un complément alimentaire en continu et de faire des pauses régulières, appelées « fenêtre thérapeutique ».

Le but recherché est que l’organisme ne s’habitue pas aux principes actifs.

#4 –  Ne pas hésiter à consulter un praticien de santé

Pour certains compléments alimentaires il y a des contre-indications, il ne faut pas hésiter à consulter un praticien de santé.

Par exemple : l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne est déconseillée dans le cas de prise de d’anti-coagulant, le magnésium en cas d’insuffisance rénale…

Dans tous les cas, lors de la prise du traitement ou de la présence d’une pathologie, demandez l’avis d’un professionnel de santé.

#5 – Acheter des compléments alimentaires de qualité

Les labels peuvent être un bon indicateur pour choisir un complément alimentaire de qualité :

  • Le label bio européen pour limiter la présence de pesticides
  • Le label bio Naturland qui va plus loin que le label biologique avec un engagement social et éthique
  • Le Friend of the sea (par exemple pour les omégas 3) qui garantit la conservation des fonds marins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :